Tout savoir du prêt in fine

Pour réaliser certains projets, bon nombre de particuliers doivent recourir à une demande de prêts auprès des banques ou établissements financiers. Les particuliers ont différents choix de crédits mais depuis quelques temps, le prêt in fine est de plus en plus adopté.

Le prêt in fine, c’est quoi ?

Contrairement à un crédit amortissable, le prêt in fine se traduit par un remboursement des intérêts durant sa durée. Le capital reste le même et devra être remboursé en totalité et en une seule fois à la fin du terme. Il faut savoir que les intérêts sont nettement élevés par rapport à un crédit amortissable. Cependant, ils sont déductibles des revenus de l’emprunteur.

Qui peut souscrire un prêt in fine ?

En général, un prêt in fine est octroyé à tout le monde que ce soit une entreprise ou un particulier. Il est toutefois indispensable que le demandeur de crédit ait à sa possession la totalité du montant prêté une fois que la durée du prêt arrive à l’échéance. L’emprunteur doit prouver qu’il a la possibilité de rembourser en totalité et en une seule fois le crédit. Mais dans la majorité des cas, les banques et les autres établissements de crédit favorisent les personnes qui disposent de bien immobilier en location ou un revenu stable et pérenne.

Les avantages et inconvénients du prêt in fine

Nombreux sont les avantages générés par un prêt in fine mais ces quelques points figurent parmi les plus importants. Tout d’abord, l’emprunteur paye une mensualité moins importante. Par la suite, si par malheur, le contractant décède, c’est l’assurance-vie qui prend en charge du remboursement du prêt. Plus précisément, les héritiers bénéficieront d’un patrimoine entièrement payé. Le seul point négatif de ce type de prêt réside dans le fait que son coût est plus élevé par rapport à un crédit classique.

(33 Posts)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *