Comment financer ses études ? Partie 2

Comment financer ses études ? Partie 2

Dans la première partie, nous évoquions les raisons qui peuvent pousser à demander une aide pour financer ses études. Nous avons ensuite pu découvrir le premier type d’aide qui s’adresse aux futurs étudiants. Il s’agissait en l’occurrence des Bourses sur Critères Sociaux. Dans cette deuxième partie, nous continuerons avec la présentation des autres financements permettant de couvrir les dépenses liées aux études.

Les allocations et aides complémentaires

IpagLes étudiants qui souhaitent intégrer une Institut de Préparation à l’Administration Générale ou Ipag peuvent compter sur les allocations pour la diversité de la fonction publique afin de couvrir les dépenses liées à leurs études. Ces allocations sont également proposées aux étudiants qui souhaitent intégrer les Centres de Préparation à l’Administration Générale. À noter que ces aides peuvent être cumulées avec les bourses sur critères sociaux.

Ensuite, sachez qu’il existe également des allocations destinées aux étudiants qui procèdent à des échanges universitaires sur le territoire européen dans le cadre de leurs études. Ce type d’échange commence à devenir courant en Europe en particulier au niveau des départements scientifiques. Les allocations Erasmus prennent en charge les besoins des étudiants durant ce type de déplacements. Pour en profiter, il convient de s’adresser au service des relations internationales de votre établissement 1 an avant votre départ. À noter que la durée de versement des allocations Erasmus varie de 3 à 12 mois et qu’elles peuvent être cumulées avec une bourse sur critères sociaux.

Enfin, pour rester dans cette thématique de voyage, l’aide à la mobilité internationale assure les besoins des étudiants durant les échanges universitaires en dehors de l’Europe. Elle concerne les séjours variant de 2 à 9 mois et peut être complétée avec l’aide au mérite et l’aide d’urgence. Cette dernière s’adresse aux étudiants déjà intégrés en université et qui rencontrent des difficultés financières ou psychologiques.

Les prêts

bourses
En dehors des bourses et allocations proposées par l’État ou les établissements de formation eux-mêmes, il existe aussi des prêts destinés au financement des études. Parmi eux se trouvent les prêts bancaires garantis par l’État. Ils ne réclament aucune caution et sont offerts sans conditions de ressources. À noter qu’ils peuvent atteindre jusqu’à 15 000 euros par personne.

(33 Posts)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *